tout savoir

L’ère du tout-savoir, tout-dire, tout-vite. Du jour au lendemain, nous sommes tous spécialistes en histoire des religions, des civilisations, de l’Europe. Plus que jamais, avant de nous entasser devant les urnes, d’empoigner les mégaphones, nous ferions bien de prendre une semaine de vacances et de nous installer avec une vingtaine de livres à la bibliothèque. Cultiver le silence, l’étude, la réflexion, la distance, le recueillement. Ce que je lis sur les réseaux, ce que j’entends dans la rue, dans les cafés, dans la bouche de vieux amis, me terrifie. Je n’en dors pas de la nuit. Je suis terrorisé, au sens propre, pas seulement par l’attentat, mais par la violence inouïe des discours. Je me sens violé. Réifié, réduit au silence par une marée de propos prémastiqués-régurgités qui me noie. La démocratie se mérite ! En tant que Suisse, j’en sais quelque chose. Rendez-vous à la bibliothèque municipale de Lausanne aujourd’hui. Qui vient ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *